mardi 27 février 2018

les mystères de la dentelle Ruskin

Petite exploration de nouvelle technique : La dentelle Ruskin

Fils utilisés : coton spécial à broder DMC  Blanc n° 30 et 25 en dégradé teinté maison



Mais qu'est ce que la broderie Ruskin??
J'ai découvert la dentelle Ruskin  sur Pinterest il y a quelques années alors que je m'initiais à la broderie Reticello y trouvant une grosse ressemblance j'ai décidé d'en savoir davantage sur cette technique et après de nombreuses recherches car cette broderie n'est pas très répandue en France j'ai trouvé une vidéo sur youtube



Son auteur Elisabeth Prickett explique en quelques images cette broderie . Cela m'a permis de remonter jusque sur son site et d'acquérir un livre et un dvd (en anglais) qui est resté je l'avoue longtemps dans ma bibliothèque!


  Dans ce livre réédité à plusieurs reprises Elisabeth a souhaité rendre accessible à tous cette technique après 29 ans d'enseignement (et deux éditions de son livre qu'elle a complété par des cours sur DVD):


En traduisant laborieusement les pages de l'histoire de cette région  du Lac (Branstwood, Coniston)  ainsi que plusieurs autres sources(voir en bas de page) j'ai remonté un peu l'histoire de ce Monsieur Ruskin et de cette fameuse dentelle qui ressemble tant au reticella italien! (J'ai pu aussi constater que le peu de données qui sont répandues sur les blogs et sites traitant du sujet son souvent fantaisistes. j'ai ainsi lu que la dentelle Ruskin avait été importée  par une mme Ruskin ;o))

La dentelle nommée " Ruskin " a vu le jour à la fin du 18eme siècle (1883) dans une province d'Angleterre , la région des lacs grâce aux idées innovantes d'un personnage célèbre en Angleterre Mr John Ruskin.

"John Ruskin était l'une des plus grandes figures de l'ère victorienne, poète, artiste, critique, révolutionnaire social et conservationniste. En 1871, il acheta Brantwood sur la rive de Coniston Water .cf une longue page de wikipédia ;o)







Brantwood - Maison de John Ruskin
Mais ce qui nous intéresse ici fut la part qu'il a prise dans la renaissance de l'industrie du lin en tant qu'industrie artisanale: en effet ses idées et ses préoccupations sont largement reconnues comme ayant suscité un intérêt pour l'environnementalisme, la durabilité et l'artisanat.

Il a cherché une activité qui permettrait de compléter les  revenus des ouvrières. "Dans certaines parties du Lake District et des environs de Cumbria, une partie de la superficie cultivée était destinée à la culture et à la transformation du lin en un tissu appelé "harden sark". Les"Hards"  étaient les fibres grossières du chanvre de lin et le "sark" était une chemise brute pas une chemise comme  aujourd'hui mais un vêtement d'extérieur.



 extrait du livre de mme Prickett


C'est dans cet esprit que John Ruskin réussit à rallier  à son aventure  des compagnons de "la Guilde de St George" formée pour aider la promotion de la vie à la campagne dans les meilleures traditions de l'agriculture, de l'éducation et de l'artisanat. Une école se développa grâce à une certaine Mme Twelves (gouvernante d'un des amis de Ruskin) qui apprit à filer le lin et à de multiples interventions et aides locales créant dans la région une véritable industrie de filature et de tissage du lin qui est ensuite confectionné et brodé localement afin de donner davantage de travail  aux femmes du coin. La demande était alors très forte. Mme Twleves a alors enseigné plusieurs types de broderie dont l'une de ces formes de broderie était alors connue sous le nom de dentelle grecque (Greek lace).  

Le "Ruskin" rassemble  trois formes : broderie blanche, lin ajouré et dentelle à l'aiguille. ..

En 1884 John Ruskin a donné l'autorisation d'utiliser son nom pour ce type de dentelle qui est devenue la dentelle Ruskin

John Ruskin est décédé en 1900 mais la dentelle Ruskin a continué à être enseignée dans la région et perdure encore aujourd'hui . Un musée existe dans la ville de Brantwood.
l'histoire détaillée de cette époque sur le livre de Mme Prickett qui a appris la broderie de cette façon et l'a enseignée depuis plus de 30 ans entre 1970 et 2006 elle a pu enseigner à plus de 4500 élèves!.

Sources de mon article :
  
http://www.ruskinlace.org.uk/
https://www.visitcumbria.com/john-ruskin/
https://fr.wikipedia.org/wiki/John_Ruskin

photo  extraite du site de mme Prickett  



Maintenant parlons de l'origine supposée de cette dentelle la dentelle Grecque :
La dentelle grecque est considérée comme l'une des premières formes de toutes les dentelles. Certains types de dentelles grecques comprennent le reticella, la dentelle romaine, la dentelle, la guipure vénitienne et la dentelle grecque.
Petit extrait de wikipédia (traduit): 

Née entre le XVe et le XVIIIe siècle, le terme de dentelle grecque provient de l'époque où les îles Ioniennes étaient une possession de la République de Venise. Un vrai lacet est créé lorsqu'un fil est bouclé, tressé ou tordu à d'autres fils indépendamment d'un tissu de l'une des 3 façons suivantes: avec une aiguille, lorsque le travail est distinctement connu comme "dentelle à l'aiguille" avec des bobines, des épingles sur un oreiller ou un coussin, lorsque le travail est connu sous le nom de «dentelle d'oreiller» par des machines. À l'origine, la dentelle était faite de fils de lin, de soie, d'or ou d'argent, mais maintenant la dentelle est souvent faite avec du fil de coton. Ironiquement, il n'y a aucune preuve pour assurer que la dentelle grecque a été  produite à des fins commerciales en Grèce.
La dentelle grecque a d'abord existé de 1480 à 1620, les dessins étant toujours de type géométrique rigide. Elle a été utilisée en grandes quantités pour la décoration des vêtements ecclésiastiques et des tissus de cérémonie. Les premiers types de dentelle grecque ont été créés sous forme  de lignes droites boutonnées en répétition. Au début, les spécimens de dentelle grecque étaient principalement formés dans le type le plus simple de contours géométriques. À l'origine, cette dentelle a été faite à partir d'un tracé sur parchemin, puis tissé sur un coussin afin de créer le motif orné. Au fil du temps et du développement du procédé, une plus grande variété de motifs géométriques ont été créés et montrés dans la dentelle. Les motifs sont devenus plus pleins, et les barres plus ornées. Des contours géométriques tels que des cercles et des triangles ont été ajoutés lentement à la dentelle pour améliorer ses dimensions. D'autres pays comme l'Allemagne, la France, l'Espagne, la Flandre et l'Angleterre ont tous imité la dentelle grecque, et finalement  plusieurs  types de dentelle en ont découlé.

J'espère que ma petite histoire vous aura plu
pour continuer le voyage je vous propose quelques ovrages libres de droits car très anciens mais aussi riches de photos le premier (pdf provenant de l'université d'Arizona  retrace les différents types de dentelle : un régal pour les yeux ! )
https://fr.wikipedia.org/wiki/John_Ruskin  

en bibliographie vous avez pu également apercevoir un ou deux jolis modèles dans le livre de Ayako Otsuka . Par contre les explications m'ont un peu déroutée j'avoue ...

Je termine avec une dernière série de photos de mon essai qui sera sans doute suivi de quelques autres  ;o)

points utilisés :  points de feston,  picots , point de poste , point carré double, point de cordonnet


20 commentaires:

  1. Merci pour cet article super intéressant et qui nous permet de connaitre d'autres dentelles. Je te souhaite une très belle semaine

    RépondreSupprimer
  2. magnifique essai ! Merci pour toutes ces informations très intéressantes , et merci pour le partage ! Douce journée

    RépondreSupprimer
  3. Courrier très enrichissant sur la dentelle Ruskin que je ne connaissais pas. On apprend toujours avec toi. Merci C'est très beau pour les yeux cependant, je ne sais pas si je serais à la hauteur.
    Bonne semaine à toi.

    RépondreSupprimer
  4. oh la la comme c'est passionnant j'adore et voila qui en dit long sur cette dentelle... merci de nous en faire profiter vraiment douce journée amicalement Sylvie

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour la découverte
    Similitude avec la dentelle de Cilaos
    Bonne journée
    Mylène

    RépondreSupprimer
  6. Article fort interessant, sur cette dentelle. Toi qui es toujours à l'affut de nouvelles techniques... Pour ma part, j'en resterai au point compté et Hardanger...A la veille de mes 80 ans !!! Je ne sais pas si je suis la doyenne du Secret sampler, mais je soufflerai mes 80 bougies, dans un peu moins d'un mois

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour ce beau document
    Bonne journée
    Chantal

    RépondreSupprimer
  8. Tres interessant
    Merci pour cette compilation qui me fera coucher moins bete ce soir!....

    RépondreSupprimer
  9. Très intéressant beaucoup de recherches et l'aboutissement est un régal pour les yeux

    RépondreSupprimer
  10. C'est un très bel article
    merci
    belle journée

    RépondreSupprimer
  11. Article passionnant,bravo pour ton essai,je reconnais bien là ton intérêt pour les nouveautés,bisous.

    RépondreSupprimer
  12. Merci Véronique pour cet article passionnant !
    Félicitations piur tes essais et... bonne continuation ;)
    Bonne semaine, bisous

    RépondreSupprimer
  13. Merci beaucoup pour cette article très intéressant , je ne connaissais pas cette broderie . C'est toujours agréable de découvrir de nouvelles techniques avec son historique. Félicitations pour vos débuts!
    Bonne fin de journée.

    RépondreSupprimer
  14. Merci de partager vos recherches avec nous. La dentelle se décline à l'infini suivant les époques et les pays. Vos essais sont très originaux et donne envie d'essayer cette technique. Belle soirée !

    RépondreSupprimer
  15. Intéressant et très joli. Cette dentelle est abordée aussi dans le livre "La broderie blanche" de Ayako Otsuka. Amicalement,

    RépondreSupprimer
  16. Wahou que c est joli Félicitations !
    bises et bonne soirée

    RépondreSupprimer
  17. Merci pour le partage de ce post très très intéressant. Je ne connaissais pas cette broderie mais je trouve que cela ressemble beaucoup au réticello que j'ai eu le bonheur "d'aborder" avec Giuliana Buonpadre lors de 2 stages à l'AEF il y a quelques années maintenant et Maryse Debareix lors d'un stage en Région Parisienne. Que du bonheur !

    RépondreSupprimer
  18. je ne connais pas cette technique mais que c'est beau
    bravo bizou

    RépondreSupprimer
  19. Merci pour ce partage !!!
    Domicreation

    RépondreSupprimer

Merci de votre Petit Mot

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Une erreur est survenue dans ce gadget